Livraison Offerte à partir de 49€

mai 08, 2018

Tuning auto : ce que dit la loi


Ils sont de plus en plus de passionnés à transformer leur véhicule. Mais devant les modifications les plus extravagantes, la législation est pourtant très stricte.

Si vous souhaitez modifier votre voiture en pratiquant le tuning ou acquérir une voiture tunée, voici ce que vous devez savoir.

La sécurité avant tout :

Pour qu’un véhicule puisse circuler sur la voie publique il faut que celui-ci garantisse la sécurité aussi bien du conducteur, que des passagers et autres usagers de la route.

Par conséquent si vous souhaitez faire des modifications notables il vous faudra automatiquement l’aval de la DRIRE (direction régionale de l’industrie, de la recherche et de l'environnement).

En effet, toutes les modifications qui touchent au châssis, au moteur, aux pneus, jantes, freins ou encore à la direction doivent être inscrites sur le certificat d’immatriculation.

Cet organisme valide la conformité technique des véhicules circulant sur le réseau national. Cette procédure s’applique à tous les particuliers qui ont modifié une voiture de série de façon remarquable. La DRIRE passe le véhicule au peigne fin avant de donner son feu vert et un précieux sésame : le nouveau certificat d’immatriculation, remis par la préfecture.

Sachez qu’en cas de refus, vous n’aurez pas d’autre solution que de faire les modifications sans quoi vous n’aurez pas le droit de rouler avec votre voiture modifiée.


Les modifications interdites :

Certains éléments de tuning sont strictement interdits. C’est le cas des ailerons et becquets qui peuvent causés des dommages latéraux. Il en va de même pour les éléments qui alourdissent le véhicule (sonorisation ou accessoires). Du côté du son, pas de contrainte si ce n’est l’utilisation outrancière du son en agglomération qui peut être punie d’une amende. Enceintes, amplificateurs, caissons de basse ultra puissants… Vous avez l’embarras du choix !

Il faut également être prudent si vous souhaitez acheter une voiture modifiée. Si les modifications restent mineures telles que les bas de caisse, boucliers ou encore décorations adhésives, cela ne pose pas de difficulté. Si en revanche il s’agit de modifications notables, veillez à la conformité des documents notamment le certificat d’immatriculation.


Le montant des amendes encourues :

  • véhicule modifié roulant sans modification du certificat d’immatriculation : 750€
  • vente d’un véhicule modifié sans changement sur le certificat d’immatriculation : 1500 ou 3000 € voire immobilisation du véhicule

Voiture tunée, dois-t-on prendre une assurance ?

Avant de débuter l’aventure tuning, relisez bien votre contrat d’assurance. Vous pourrez vérifier les limites de votre garantie en cas de vol ou de dommages.

Certains contrats proposent une indemnisation sur la base du prix du véhicule, mais sans inclure le prix des éléments installés par l’assuré. Soyez prudent  ! N’oubliez pas de vous renseigner afin de choisir une assurance qui s’accorde avec votre passion.

 

L'équipe Qiu-cars


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

REJOIGNEZ NOUS !